Alessia Gazzola – La mauvaise élève

19749669_10211902166742887_851718567_o

 

Voici le roman que j’ai eu l’honneur de remporter sur le compte instagram de @peaceandlivres (passez y faire un tour, SURTOUT si vous aimez les biographies de personnages connus, promis vous ne serez pas déçus). Si jamais tu passes par là, encore un grand merci ❤.

 

L’histoire : « Pétillant mélange de Kay Scarpetta et Bridget Jones, Alice est la preuve vivante qu’on peut étudier la médecine légale et être une jeune fille comme les autres, amatrice de mode à l’humour sarcastique, jamais à l’abri d’une gaffe, et amoureuse du mauvais garçon…son professeur, Claudio ! Quand celui-ci l’invite un soir à l’accompagner suru ne scène de crime, elle jubile avant de découvrir que le cadavre est celui d’une jeune fille rencontrée la veille dans une boutique de vêtements branchée. Une coïncidence troublante… »

 

« Nous avons tous un prix. Notre pire ennemi est celui qui peut se permettre de le payer »

 

Mon avis : Le retour de la ChickLit comme je l’aime, ça les gus, ça sent grave l’été ! Et attention, j’insiste bien sur le fait qu’on est en présence d’une ChickLit, avant de parler de policier. Car si l’enquête policière est belle et bien le fil conducteur de ce roman, faut vraiment pas le lire juste pour ça. J’aime les polars, mais Ô grand jamais je n’ai abordé à un quelconque moment « La mauvaise élève » sous un tel angle. Pour l’apprécier à sa juste valeur, attendez vous simplement à de l’humour, un peu d’amour, et une Alice-plus-tête-en-l’air-tu-meurs. Capichi ?

Concernant les personnages, je ne gère pas trop toute la hiérarchie d’Alice, lorsqu’ils ne sont pas trop récurrents, ou qu’elle ne les a pas affublé d’un surnom évocateur (#leBoss). En revanche, aucun problème pour les autres internes, au contraire, chacune a son caractère propre, son rôle au sein d’un groupe de travail bien varié. Mais l’entourage d’Alice ne saurait se résumer aux médecins légistes (qui est LE job qui m’a l’air le plus passionnant au monde. Malheureusement pour moi, je ne me suis jamais sentie de passer par la case « médecin » avant « légiste » !). Il y a aussi ses amis, sa famille, et surtout sa super coloc japonaise! De quoi apporter une richesse nécessaire à ce bouquin.

En un mot comme en cent : j’ai passé un moment fort agréable avec ce beau monde (malgré une certaine déception quant à l’homme avec lequel se clôture l’histoire. Mais bonne nouvelle : on retrouve Alice dans un second opus. Je sens que le vent pourrait tourner et être favorable à mes préférences héhé)

 

« Grand Dieu. Sapristi. Meeeeeeeeeeeeeeerde ! »

 

Ce que j’ai aimé relever : Les anecdotes qui m’ont tellement parlé. Y’en a vraiment eu pas mal ! La meilleure : la sonnerie de téléphone de Claudio est une hymne de club de foot. Les soeurs de ma grand-mère -Nonna pour les intimes- ont celle de la Fiorentina. Elles sont tellement fans qu’elles attendent toujours la dernières sonnerie avant de décrocher,  véridique !

Dans le même ordre d’idée, il y a toutes les références aux mangas faites par Yukino, la coloc. Mon enfance a su reconnaître chacune d’entre elles.

 

Quelques citations :

◊ C’est une sensation déchirante, comme tout amour non partagé qui se respecte, et sans doute jamais amour n’a-t-il été aussi peu partagé que le mien pour l’Institut.
◊ Je supporte mal l’impact de la douleur : c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi la médecine légale. Quand le cadavre est sur la table anatomique, la douleur est déjà passée.
◊ Nous venons de deux mondes tellement distants qu’ils semblent parallèles, sans univers commun.
◊ Au Japon on dit : on ne sourit pas parce qu’il s’est passé quelque chose de bon, mais quelque chose de bon se passera parce qu’on sourit.
◊ Aujourd’hui je saurai si c’était une erreur ; toutefois, grosse ou petite, c’est une erreur que je désire commettre de toute mon âme.

 


•Ma note : 16/20•

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je viens de découvrir ton article un peu sur le tard, toutes mes excuses! Je suis ravie de voir que tu a cité mon nom et que le livre t’a beaucoup plus 🙂 Je farfouiller un peu partout sur le net à la recherche d’article sur le premier tome d’Alice Allevi (oui je dois lire le deuxième tome prochainement) donc il vaut mieux me redonner quelques souvenirs sur les personnages etc… et je suis tomber sur ton blog par hasard 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Oh mais alors le hasard fait parfaitement bien les choses ! J’espère que ça a pu te rafraîchir suffisamment la mémoire alors, et merci encore haha ! Bonne lecture pour la suite et j’ai Hâte de lire ton ressenti dessus ☺️

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s