Nelly Rullé – Les mésaventures de Chloé (T1)

20731190_10212259346072147_841083732_n

 

Je vous présente le roman que j’ai gagné sur insta grâce @elodieuniverse et l’auteure @la_plume_de_nelly (merci encore !)

 

L’histoire : Elle, c’est Chloé.
Elle est belle, drôle, un peu tête en l’air mais tellement attachante…
Entre son job de rédactrice mode pour l’un des magazines les plus en vogue, sa bande de potes complètement déjantés et son amoureux beau comme un Dieu, elle a tout pour être heureuse… jusqu’au jour où il la demande en mariage.
Le rêve de toutes les petites filles, me direz-vous ?
Oui mais voilà, Chloé, le mariage, c’est franchement pas son truc.
Alors entre le stress des préparatifs, les fausses bonnes idées de belle-maman et la peur de faire le grand saut…
Chloé nous dit tout pour le meilleur et pour le pire !

 

« Pourquoi devrions-nous vivre en fonction de règles dont le jeu n’est que pur hasard ? »

 

Mon avis : La voilà MA lecture rafraîchissante de l’été ! Ces derniers temps, je suis lasse des histoire d’amour qui connaissent toutes leur heure mélodramatique… C’est pourquoi « Les mésaventures de Chloé » m’a conquise principalement. C’est bourré d’humour, de joie, de situations embarrassantes et attachantes. On attend le tome 2, mais sans pour autant trop rester sur sa faim !

Tout sonne extrêmement juste et tranchant de réalisme. Les personnes avec lesquelles on a eu partagé un (seul et unique) délire, et avec lesquelles on se voit obligé d’y faire allusion sous forme d’un surnom dès qu’on se croise, tout simplement parce que c’est au final la seule chose qu’on a en commun avec ladite personne #YOUMI.

Ce qui m’a particulièrement touchée dans ce roman, c’est que durant mes années lycée, j’écrivais tous les jours dans des sortes de journaux, pour raconter mes journées et leur lot d’anecdotes. Et j’ai retrouvé cet esprit dans la plume de Nelly, dans les retranscriptions de messages vocaux notamment (le fameux 888 d’Orange!)

Et enfin, pour finir, ma lecture m’a bien rappelé quelque chose de très important : la nécessité d’être entouré d’amis. Car ce n’est que lorsque ces amis là nous disent des vérités, que d’autres se sont pourtant tués à nous répéter, que l’on accepte de revoir sa manière de penser. Chloé refuse de donner raison à sa future belle-mère, mais bizarrement, quand Greg et Julie s’y mette, elle est davantage encline à revoir ses positions.

 

Ce que j’ai aimé relever :

Je dois bien avouer que j’aurai fait autrement pour les prénoms de protagonistes. Je m’explique : il se trouve que je m’appelle Chloé également. Le problème étant que dans le bouquin, la meilleure amie se prénomme Julie, et qu’au tout début, une certaine Mathilde est critiquée. Tandis que personnellement, ma meilleure amie s’appelle Mathilde, et qu’on s’adonne quelques fois à faire nos médisantes sur une Julie. Voici donc un problème qui n’en est absolument pas un, mais j’avais bien envie de partager ça quand même.

Chacun des mots anglophones de mode utilisés sont traduits en bas de page. Rien de gênant en soi, au contraire, ça flattait mon égo de savoir que je n’avais pratiquement jamais besoin d’aller chercher cette traduction.

Petit hic en revanche, ce sont les précisions « flashback » qui m’ont perdue quelques fois dans mon rodre chronologique.

Les contrats de mariage ne sont pas des abominations qui enterrent la confiance des couples. Arrêtons les légendes urbaines au pas de ce blog voulez-vous. Je fais du Droit, et j’ai eu l’occasion de comprendre combien ça peut se révéler utile comme gadget.

 

Quelques citations : (Ce fut difficile d’en sélectionner dans la mesure où c’e sont des passages entiers qui font la réussite d’une seule phrase. Moralité : faut lire le livre en entier)

◊ Visiblement encore en état de choc, ma réponse est un interminable « heuuuu…. » – souvent synonyme de « je connais la réponse mais comme elle risque de ne pas te plaire, je fais mine de réfléchir ! »
◊ Catégorie 1 : Le PCA _ ou plutôt le Plan Cul Amélioré. Le genre de relation à mi-chemin entre le « sex firend » – un ami qui vous veut du bien – et le PCB – le Plan Cul de Base.

 


•Ma note : 15/20•

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s