Martin Demoulin – Blanche

21951682_10212611573037601_121380738_o.jpg

 

Je n’ai pas trouvé matière à introduire ce témoignage. Je ne m’en suis tout simplement pas sentie légitime. Mais je tiens encore à remercier Adélaïde de @amour.des.mots ainsi que l’auteur.

 

La quatrième de couverture : « Je suis sans nouvelles de Blanche depuis sept jours. À Saint-Barnabé, c’est comme ça, tout le monde compte les jours. Chacun d’entre nous tient son propre carnet de bord. Les anciens l’exhibent fièrement tandis que les nouveaux tout juste débarqués peinent à aligner deux mots sans trembler. Certains à cause de leur consommation excessive de la veille. C’est un rituel auquel peu d’éclopés échappent. D’autres à cause du manque. Ceux-là sont plus rares. D’après les statistiques, la plupart débarquent chargés comme des mules. Et d’après ce que je peux observer, les chiffres ne mentent pas. Devant mes yeux défile une triste réalité. »

 

Pour faire simple, tout m’emmerde.

 

Mon avis : C’est compliqué à s’exprimer clairement sur cette oeuvre. C’est joliment amené, un très beau travail, minitieux, de l’auteur. 65 pages, c’est court : on rencontre Blanche comme en une collision, peut-être en a-t-il été de même pour Martin Demoulin. On comprend très vite qui elle est, et la véritable place qu’elle occupe dans sa vie. Cette vie qui n’a pas été tendre avec cet homme, cet enfant à vrai dire. C’est déroutant, poétique et dur à la fois. On referme ce récit sur une note douloureuse et pleine d’espoir et de bienveillance, envers cette personne.

Je regrette mais je ne pourrais m’étaler davantage sur le sujet. Le sujet n’est pas anodin, le sujet est la vie d’un homme, qui a eu la volonté de se reconstruire, aussi dur en soit le chemin. Il n’y aura donc pas de Ce que j’ai aimé relever, mais je n’ai pas pu m’empêcher de relever des citations qui m’ont percutée.

 

Quelques citations :

◊ Anna pleure si souvent que, quand elle sourit, ça empeste la contrefaçon.
◊ Au nom du père, du fils et de la sainte emprise, délivrez-moi de celle qui agite par surprise chacune de mes nuits et chacun de mes songes.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s