Svetlana Alexievitch – La fin de l’homme rouge & La supplication

34120052_10214567899984552_1822271949867319296_n

 

Dans la famille je-fais-le-challenge-à-moitié, donnez-moi Chloé, la fille !

 

« Il nous semblait que la liberté, c’était très simple. Au bout d’un temps assez court, nous avons nous-mêmes ployé l’échine sous son fardeau, parce que personne ne nous a enseigné la liberté. On nous a seulement appris à mourir pour elle »

 

Mon avis : Je ne vais pas séparer les deux avis, déjà je ne devrais même pas être autorisée à donner un quelconque avis en ayant lu à peine un tiers des deux bouquins.. mais c’est mon blog alors je m’en donne le droit ! Avis à relativiser bien évidemment. Après ce petit disclaimer, je me lance !

Je pense qu’il faut avant tout préciser que Svetlana n’est pas une historienne, mais une journaliste et écrivain. Et elle a choisi de parler de certains évènements (la chute de l’URSS et Tchernobyl) non pas pour raconter l’Histoire, mais pour nous faire découvrir les histoires, celles de ces milliers de gens dont une poignée a fait le choix de passer par elle pour porter leur voix.

Je vais retranscrire bêtement les notes prises durant mes quelques moments de lecture volés. Je ne peux pas faire mieux, mais je ne veux pas rien faire, car pour moi, ce ne sont pas des abandons. On abandonne des livres qui nous déçoivent ou ne nous correspondent pas. Moi je mets une pause indéterminée à ceux-là, mais en aucun cas je n’ai de choses à leur reprocher.

« – Svetlana est une femme si discrète. Elle n’ a aucune prétention à parler de l’Histoire, qu’elle laisse totalement la parole à ceux qu’elle rencontre. C’est tout juste si vous la croiserez au détour d’une phrase entre parenthèses, au milieu d’un témoignage.

– 500 pages pour La fin de l’homme rouge. Beaucoup trop long pour moi, mais pas trop long en soi. Au contraire : chaque témoignage mérite la place que l’auteure lui a accordée.

– Je me demande si je pourrai donner un véritable avis sur mes lectures… Je crois que j’ai juste envie de poser un millions de citations ici et là. A l’image des témoignages : éparpillés ici et là »

 

 

Ce que j’ai aimé relever :

La place donnée aux livres, la seule richesse des soviétiques, quand bien même ils manqueraient d’honnêteté. La place de la cuisine, le coeur de la liberté de penser et d’expression, le coeur de la maison, le coeur de tous les débuts. Et la place du saucisson, ça, ça m’a fait rire ! Vous pensez que c’est les Mercedes et les jeans qui incarnent au mieux le capitalisme aux yeux d’un habitant de l’ex-URSS ? Que nenni ! C’est le saucisson !

Je lisais La supplication dans le tramway, grâce au support numérique (et surtout grâce à @lesleoneries !). La première histoire a réussi à me faire monter les larmes aux yeux.

Appeler Gorbatchev, Gorby. J’adore, je suis le genre de personne à coller des « y » à la fin de tout petit surnom.

 

Quelques citations :

◊ Un communiste, c’est quelqu’un qui a lu Marx, et un anticommuniste, c’est quelqu’un qui l’a compris…
◊ Ils faisaient des doigts d’honneur, mais au fond de leur poche.
◊ Ce qui était un crime hier, aujourd’hui, c’est du business.
◊ Je n’ai pas retourné ma veste, je n’ai pas gratté ma peinture rouge pour me repeindre en gris.
◊ C’étaient les débuts du capitalisme. En une journée, on pouvait devenir milliardaire, ou bien recevoir une balle dans la tête.
◊ J’ai travaillé dans des archives, je sais que les papiers mentent encore plus que les hommes.
♦ Les gens n’ont pas envie d’entendre parler de la mort. De l’horrible… Mais moi, je vous ai parlé d’amour… De comment j’aimais. (C’est ici que j’étais à deux doigts de chouiner)
♦ « Ne dis pas que ces pommes viennent de Tchernobyl. Personne ne va les acheter. _Ne crois pas cela ! On les achète bien ! Certains en ont besoin pour la belle-mère, d’autres pour un supérieur ! »

 


Notes prochainement, quand ces lectures seront achevées dignement

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s