Nelly Rullé – Les mésaventures de Chloé (T2)

42308508_265915660721036_7139971405445070848_n

 

J’adore mon blog. Plus prétentieuse comme entrée en matière, tu meurs. Ce que je veux dire, c’est que, si je devais choisir entre garder mon blog ou mon compte Instagram, je choisirai mon blog. Personne m’a jamais demandé de faire un tel choix à vrai dire. Mais AdvienneQueLira a débuté avec ce blog après tout. Seulement, sans Instagram, je n’aurai pas eu le plaisir de découvrir de jeunes auteurs, comme Nelly, aussi pétillante que ses romans, dont elle m’a envoyé généreusement le second tome.

 

La quatrième de couvertureAh les joies de la maternité… Et si toutes les mamans s’accordent à dire que « la maternité c’est que du bonheur », Chloé, elle, y voit bien 2 ou 3 p’tits bémols à commencer par des nuits plus courtes – beaucoup plus courtes. Mais alors, serait-elle l’exception à la règle ? Pas si sûr ! Car qui n’a jamais pensé – en son for intérieur – que la mère parfaite est une connasse ? Pour ce second tome, on retrouve une Chloé parfaitement imparfaite entourée de ses trois acolytes, Robert, Greg et Julie, pour de nouvelles mésaventures.

 

« Tu sais ma chérie, on ne met pas au monde des enfants avec leur mode d’emploi »

 

Mon avis : Sans vous mentir, j’ai une mémoire affreusement naze. C’est d’ailleurs en grande partie pour ça que je passe mon temps à retranscrire mes lectures dans des cahiers de lecture, virtuels ou pas. Du coup, un an après ma lecture du premier tome de LMDC, je n’étais plus tout à fait sûre de ce que j’avais laissé derrière moi dans le détail. Donc merci à moi-même pour mon article de blog, mais surtout merci à l’auteure de nous replonger doucement dans le bain. Et une fois replongée, ce n’est que du bonheur de retrouver nos personnages hauts en couleurs !

Bien sûr, Chloé, Greg, Julie, mais aussi pour ce tome, Robert, le mari qui est un peu plus mis en avant, toujours de manière discrète car c’est ce qui lui convient le mieux. Mais malgré sa discrétion, on ressent bien à quel point il est le pilier et la seule forme de stabilité dans la vie de Chloé. Par contre [ATTENTION PETIT SPOIL POUR CEUX N’AYANT PAS LU LE PREMIER TOME? MAIS EN MÊME TEMPS, SUFFIT DE REGARDER LA COUVERTURE POUR CA], je regrette un peu qu’une place particulière n’ait pas été donnée à la relation de Chloé et de son bébé. Comme des petits moments de complicité, que l’inexpérience de Chloé en tant que mère aurait forcément valorisés. Mais rassurez-vous : ça ne vous gâchera pas le plaisir des tourmentes insensées et plutôt hilarantes de notre fashionista !

 

Ce que j’ai aimé relever : Je vais me répéter vis-à-vis du tome précédent… mais je me suis tellement reconnue dans le style d’écriture, de l’époque où je narrais mes banales mais heureuses journées dans des journaux. J’adore.

Attention, ceci est presqu’une contradiction avec le paragraphe précédent mais : je ne sais pas si c’est parce que dans le Sud on a pour fâcheuse habitude de rajouter des « -e » un peu partout et à tout va dans les syllabes (#peneu), mais les contractions entre deux mots m’ont sacrément perturbée. Beaucoup de « j’vais » et autres « qu’ça ».

 

Quelques citations :

◊ _ Ohhh c’est trop chou… c’est comme ça que tu m’vois ? Comme une femme forte pleine d’ambition que rien n’arrête ! _ Non… j’te vois plutôt comme une femme chiante avec un caractère de cochon que rien n’arrête… mais la bonne nouvelle c’est que la finalité est la même.
◊ On se trompera « parfois », on fera mal « souvent » mais une chose est sûre, on l’aimera « tout le temps »… et ça, ça fera de nous des bons parents.

 


•Ma note 7/10•

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s