Gilles Legardinier – Demain j’arrête !

♦♦

 

J’ai un peu honte de l’avouer, mais jusqu’ici, j’ai toujours éviter de lire les romans de Gilles Legardinier à cause.. des ces foutus affreux chats sur la couverture ! Sans blague. Et comme je suis une personne de parole, je n’ai mis aucune photo de ladite photo. Si vous voulez vraiment tout savoir, c’est un chat qui porte un bonnet péruvien. Mais maintenant, vous vous dites sûrement que vous auriez préféré ne pas savoir justement.

 

La quatrième de couverture 

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier…
Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

 

« Vous avez déjà rencontrer des gens qui font une fête pour leur divorce ? »

 

 

Mon avis

Je ne sais pas trop quoi penser de ma lecture depuis que je l’ai terminé. Au début, j’étais plutôt à fond, et c’était pas forcément gagné dans la mesure où j’étais dans une lecture qui me faisait clairement ramer. Mais plus j’approchais de la fin, plus je commençais à me lasser. Tout devenait trop. Le côté déluré de Julie a fini par me taper sur le système, et puis, et c’est surtout là que ça a pêché je pense… le mec. J’ai eu tellement d’espoirs qu’une révélation se fasse pour la miss, que j’ai complètement décroché du secret qui fait le coeur de l’histoire. Mes espoirs ont péri, et la lumière levée sur le secret m’a laissée de marbre. Circulez y’a rien a voir. Le roman m’a donc fait l’effet d’un soufflé (expression que je me suis pourtant mise à détester depuis que les profs de ma prépa se sont mis à l’utiliser à outrance) : fait miroiter de belles choses, et se dégonfle totalement sur la fin. Ca, mais en un peu moins pire quand même.

J’aimerai revenir sur le personnage de Julie si vous le voulez bien (c’est pas comme si je vous laissais le choix non plus). Son côté Drama-Queen m’a bien fait marrer, et la façon dont l’auteur nous présente ça, ça parait presque naturel ses réactions. Alors que NON, y’a rien de normal dans ses comportements de psychopathe amoureuse ! Si certains hommes viennent à lire cette histoire, je pense qu’un petit disclaimer serait le bienvenu pour leur préciser que la gent féminine a beau être frappadingue, ça ne va (en règle générale) jamais aussi loin. D’autant plus que si un homme faisait le quart de ce que fait la Julie (comme renifler les vêtement du voisin qu’elle connaît depuis une semaine), on appellerait tous le 17. Vous le savez.

 

 

Ce que j’ai aimé relever

J’ai la référence sur le pourquoi du comment du chat avec le bonnet péruvien. Pour ceux qui l’auraient loupé, y’a même une dernière phrase qui clôture le bouquin dessus. Mais pour moi, cela n’excuse en rien ce choix de couverture. Jamais.

 


•Plaisir de lecture : 6,75/10•

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Les chats sur la couverture me rebutaient aussi… Et à en croire ta critique, il me semble tout aussi bien d’en rester là !

    J'aime

    1. Pardon pour cette réponse (très) tardive !

      Ha ces chats.. ils alimentent l’incompréhension générale ! Pour le contenu, nombre de lectrices (pas de lecteurs a mon souvenir) m’ont certifié que c’était leur roman préféré de l’auteur. Donc peut-être que ça n’a pas fonctionné juste pour moi ?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s