Bilan de lecture 2020

Vous savez ce qu’on dit, « à année pourrie, bilan pourr-..ait mieux faire ». J’ai pas envie de dire pourri, parce que OK y’a eu qu’un seul et unique TOP. Mais il dézingue tellement tout, que ça sauve carrément la mise. Et par mise, j’entends la liste longue comme le bras de lectures sans-plus, que je ne retranscris pas ici, car c’est sans intérêt. Les FLOP en tous cas, ont toujours une place de maître, bien entendu.

 

Le Top de 2020

Nous sommes donc sur un top qui n’a jamais aussi bien porté son singulier. Pour ceux qui me connaisse, l’heureux élu risque de vous donner un air de « ça me dit quelque chose ce livre complètement peu connu ». Bien sûr que ça vous dit quelque chose, je vous rabâche les yeux avec depuis avril 2020. 

 

Capucine & Simon Johannin – Nino dans la nuit

ninoJe répète donc que l’objet livre est de toute bôôôôté (si vous avez la réf… je m’excuse, en mon nom et le vôtre, car c’est pas franchement une grande référence cinématographique). D’une sobriété certaine, mais tellement beau. Puis une fois entré dedans, faut se laisser porter par Nino, sa vie bancale, ses rêves, et sa poésie anticonformiste. Bref, une pépite comme je n’en ai plus vraiment eu depuis 2018 (bon, d’accord, ça fait un peu dramatique pour dire que j’ai seulement passé l’année 2019 sans une telle adoration littéraire. Mais que voulez-vous, j’ai un côté drama-queen dont je raffole). BREF LISEZ CE BIJOU.

 

 

 

Le Flop de 2020

Le Pangolin ! Non ? … Stéphanie de Monaco ! (là cette réf, elle est totalement assumée les gars, et si vous l’avez pas, je vous invite tout simplement ici ). Je vous présente le big Flop, celui qui me marquera probablement, contrairement aux trois quarts des autres lectures de l’année. Y’a pas de bonne ou mauvaise presse comme on dit !

 

Valérie Perrin – Changer l’eau des fleurs

changer l'eauCelui-ci je vous l’avais promis en 2019, et il est là, tout beau tout chaud pour 2020 ! Comme annoncé, ce fut un loupé, en dépit du fait que ça s’améliorait un peu sur la fin. Ou le milieu. Enfin, y’a eu un passage où j’ai presque ressenti quelque chose quoi. Quand je pense que c’est une des meilleures lectures 2019 ET 2020 de nombre de lecteurs… je me sens d’autant plus rassurée de voir qu’après 4 ans sur bookstagram (eh oui déjà), je n’ai pas changé d’un poil : toujours aussi ravie quand je suis aux antipodes d’une majorité.

 

Savina Dolores Massa – Ma Fille Folie

fille folieAlors ici, faut savoir qu’on est sur ma première lecture de l’année, et que 12 mois après, j’ai quand même comme un doute… OK c’était vraiment n’imp cette affaire. Mais est-ce que j’ai détesté pour autant… franchement, je viens de relire ma chronique de l’époque, et j’en sais toujours fichtrement rien. Il n’empêche que c’est un bouquin qui m’a marquée, pas en bien, donc j’en déduis qu’il a toute sa place ici. 

 

 

Les bonnes surprises de 2020

Et dire qu’on a peine de quoi remplir un podium avec le TOP + le FLOP. Ca va que je me rattrape avec cette catégorie-là, qui comme vous le savez peut-être depuis le temps, a ma préférence. Je crois bien que l’ordre a son importance : de ma meilleure à ma moins meilleure lecture (le terme « pire » me semblait inadapté). Pour l’effet de surprise en revanche, j’aurai pas vu les choses pareilles !

 

Mhairi McFarlane – Don’t You Forget About Me

Don't youAlors là, grande surprise car c’est une VO et que je l’ai lu sans aucune difficulté. C’est faux, j’ai carrément abandonné pour la version traduite, parce que ça me plaisait trop pour prendre le risque de comprendre à moitié l’histoire ! C’est supposé être de la Chick-Lit (m’enfin, vous savez, moi et les genres littéraires, ça n’a vraiment rien  d’évident). Ca l’est sûrement, c’est juste que cette lecture est bien tombée. Elle m’a fait beaucoup de bien, j’ai trouvé les personnages profonds et travaillés, et y’a même eu une tortue (bon, il se trouve qu’elle aussi avait un gros défaut pour pouvoir me combler totalement, mais qui n’en a pas, des défauts ?). Je me souviendrai d’autant plus de ce roman, que j’ai lu récemment un autre bouquin de l’autrice et que ça ne l’a, cette fois, vraiment pas fait…

 

Jane Austen – Raison et Sentiments

Raison-et-sentimentsAlors là, on est sur de la grosse surprise. Je suis pas trop branchée époque victorienne. Je ne le suis toujours pas. En revanche, je suis carrément branché Colonel Brandon. Ha les amis, il a trouvé en moi sa plus grande fan : le gus m’a fait mourir de rire, alors que ce n’était sûrement pas l’effet recherché (j’en suis même quasi-certaine depuis que j’ai visionné le film, où le personnage est d’un sérieux à toute épreuve). Je crois que ce qui a fait de ce roman une belle surprise (outre cette MER-VEIL-LEUSE édition), c’est que j’ai plongé la dedans sans avoir la moindre idée de ce dont il retournait. C’est tellement vrai, que dans ma tête, j’avais marié Elinor à un autre, c’est vous dire à quel point je peux être à côté de la plaque. A côté de la plaque, mais pas susceptible pour un sou : m’être trompée ne m’a pas dérangée, au contraire, ça m’a permis d’avoir un twist final où personne d’autre n’en a eu !

 

Todd Robinson – Cassandra

ToddC’est marrant, je me retrouve à mettre celui-ci et pas Laëtitia qui est pourtant l’article étiqueté « agréable surprise » sur le blog. Un référencement comme ça, ça ne s’invente pas. Pourtant, des mois plus tard, le nom qui me reste en tête n’est pas celui de Laëtitia. Pas celui de Cassandra non plus maintenant que j’y pense : j’ai complètement zappé qui était cette gamine et ce qui lui arrive dans le bouquin. En revanche, Boo et Junior, je ne suis pas prête de les oubliés eux ! Quel duo, un vrai petit régal. Ce n’est pas eux qui sont surprenant, ils correspondent en tout point au genre que j’aime retrouver dans mes romans : des types bourrus, à l’humour cynique et avec un coeur immense. Non, ce qui est surprenant, c’est que j’ai lu un polar (oui, déjà, rien que ça, c’est surprenant, car je n’en lis vraiment plus) et que j’ai adoré me marrer. J’avais pas souvenir que le but premier du polar/thriller c’était se payer une tranche de poilade. En fait, ça ne l’est pas, et il y a bien une enquête dans cette histoire, mais comme je vous l’ai dit au début, c’est complètement passé à la trappe. 

 

Une année de plus écoulée. Des changements à noter dans ma vie de lectrice ? Oui et non. Je suis toujours la même fille qui est incapable de sortir un genre littéraire qui aurait sa préférence, mais qui le vit bien. Malgré ça, je perçois quand même que mes humeurs tendent vers d’autres choses : l’univers carcéral par lequel je jurais se retrouve pas vraiment. J’ai quelques livres dans ma PAL qui s’y rapportent, et qui ne me font plus du tout envie (c’est mal je sais). Plus étonnant encore, je retourne vers mes premiers amours (PAS LES CHAIRS DE POULE, vous êtes remontées beaucoup trop loin dans le passé). Les RomCom, les histoires d’amour cramées à 8 000, avec leurs clichés et leurs bienfaits sur mon moral. C’est peut-être cette drôle d’année qui a voulu ça. (Cependant, je reste toujours carrément étrange car ces jolies romances, je les chronique pas ou très peu. Dommage, car Kristan Higgins que j’ai découverte pendant le premier confinement, méritait une place par ici).

A voir ce que réservera 2021, a l’an que ven ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s