Michael Coleman – Filer droit

♦♦ Je suis enfin retournée à ma petite médiathèque de village. Encore une fois, j’en suis ressortie avec un Jeunesse. Ecrit par un certain Michael Coleman, lequel possède un homonyme violoniste de fin du XIXème. C’est en tous cas ce que j’ai découvert à partir de la rubrique « auteur » du site de la médiathèque, probablement…

Pascal Manoukian – Le Paradoxe d’Anderson

♦♦ En voilà un bouquin que j’avais repéré à sa sortie grand format il y a un moment, et qui n’avait jamais quitté mon esprit. J’attendais de le croiser en médiathèque, mais la rencontre ne s’est jamais faite. Il a eu le temps de sortir en poche entre-temps, et même de figurer comme livre d’occasion…

Serge Joncour – Nature Humaine

♦♦ J’ai acheté ce roman au point relay de ma gare dans laquelle j’étais beaucoup trop en avance, comme d’hab. Je tente le diable, clairement. D’autant plus que je lorgnais sur ce bouquin depuis plusieurs semaines déjà. J’ai donc craqué. Pas de regrets, si ce n’est mon impatience : j’aurai pas craché sur un achat…

Thierry Brun – Origine Paradis

♦♦ Ca faisait longtemps que je n’avais pas remporté une Masse Critique Babelio ! Alors je n’étais que joie pour ce roman, dont la 4e me bottait vraiment. J’étais confiante, pour plusieurs raisons (franchement stupides, vous allez vous en rendre compte par vous-même plus bas), et surtout en raison de jolis souvenirs lointains de précédentes…

Franck Bouysse – Grossir le ciel

♦♦ Pour la petite anecdote, ce bouquin, je l’avais vu un jour sur bookstagram. Il m’avait marquée, sauf que le temps a passé, je ne me souvenais ni de quoi il s’agissait, ni du titre, ni de l’auteur. Avec ça. Ou plutôt, SANS ça, j’étais mal barrée. J’ai donc fait appel à la communauté Instagram…

Bilan de lecture 2020

Vous savez ce qu’on dit, « à année pourrie, bilan pourr-..ait mieux faire ». J’ai pas envie de dire pourri, parce que OK y’a eu qu’un seul et unique TOP. Mais il dézingue tellement tout, que ça sauve carrément la mise. Et par mise, j’entends la liste longue comme le bras de lectures sans-plus, que je ne…

R. L. Stine – Les épouvantails de minuit (Chair de poule)

♦♦ Faut savoir que j’ai un passif avec les Chair de poule. J’ai des bribes de souvenirs, où j’accompagnais ma mère à la bibli de mon village et j’en ressortais avec un truc comme ça. Je me demande si c’est vraiment moi qui choisissais de prendre ces bouquins, et si c’est le cas, alors j’avais…

Sébastien L. Chauzu – Modifié

♦♦ Non mais la beauté de cette couverture ! Plus Noël que ça, j’aurai pas en boutique. En tous cas, rien qui ne s’apparente pas à de la RomCom de Noël. BREF ! Il s’agit d’un achat que j’ai fait récemment, la chose se raréfie tant que j’ai trouvé important de le mentionner. Mais ce…

Jane Austen – Raison et Sentiments

♦♦ Exceptionnellement, je vais faire preuve de silence dans cette intro pour vous laisser apprécier la beauté de ce livre. ……… C’est amplement suffisant, je vous invite à lire mon avis de ce pas maintenant !   La quatrième de couverture (Y’en avait pas derrière ma belle édition Tibert, donc nop, je n’écrirai rien, pour la…

Ivan Jablonka – Laëtitia (ou la fin des hommes)

♦♦ Vous savez que j’ai acheté le petit dans un point relay de l’aéroport de Montpellier en direction de Brest ? Et que ladite affaire se déroule en Loire-Atlantique, c’est-à-dire pas le département de Brest, mais pas très loin quand même ? Je force les coïncidences, je sais.    La quatrième de couverture Dans la…