Nicola Yoon – Everything Everything

23825722_10213053882775068_269209248_o

J’ai gagné ce joli roman cet été sur le compte instagram de Babelio, et je l’ai trouvé adéquat pour mon séjour à Disney, allez savoir pourquoi !

 

La quatrième de couverture : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre

 

« J’étais heureuse avant de le rencontrer. Mais à présent je suis vivante, ce qui est totalement différent. »

 

Mon avis : J’ai trouvé de nombreux petits défauts à cette histoire. Et pourtant, j’ai beaucoup aimé ma lecture, n’est-ce pas paradoxal ? Complètement, et c’est justement ce que je reprochais à ma lecture : ses contradictions.

Ce n’est pas mon genre littéraire de prédilection, pourtant je n’ai jamais peur de me lancer dans ces romans, car je sais que je les lirai vite. Ca n’a pas loupé pour Everything Everything qui m’aura duré 3 petits et féériques jours. L’histoire est touchante, avec un petit retournement de situation auquel je n’avais pas songé, pour faire rebondir l’intrigue. Je ne suis pas trop portée romance cela dit, donc quand j’en lis une, j’aime que ce soit poignant, et j’avoue que ce n’a pas été totalement le cas ici.

J’ai eu du mal avec tous les personnages, à un moment ou à un autre. Je ne me suis pas réellement attachée à eux, j’ignore si c’est pour les raisons que je vais vous énoncer, ou simplement parce que tout se passe trop vite (surtout la relation entre Olly et Maddy). Personne n’a de comportement raisonnable dans ce bouquin. Un coup tout le monde couve la petite Maddy comme une Nonna italienne (pour en avoir une génialissime à la maison, je vous confirme que c’est un chouïa étouffant), puis deux chapitres plus loin c’est la foire à la décadence ! Carla, l’infirmière, comme Olly. Sans parler de la manière dont parfois ils évoquent le risque mortel de la maladie de Maddy, limite ils s’en fendraient la poire. Quant à Maddy… elle m’a agacée voilà tout.

Je n’ai pas non plus adhéré aux petits dessins, mémo superflus. Certains ont un intérêt comme les mails ou texto. Mais d’autres, à mon sens, ne sont là que pour combler les pages.

J’aurais aimé qu’on creuse davantage dans les histoires familiales, de Olly comme de Madeline.

Bouclons la boucle : oui ça en fait des défauts. Mais pourtant, je suis bien obligée d’affirmer que j’ai aimé. Ca ne dépasse pas non plus Dans chacun de mes mots, mais c’était sympa.

 

Le coin des anecdotes : PRUDENCE ! Si certains spoils de romans sont annoncés, d’autres plus graves ne le sont absolument pas. Notamment pour Le Petit Prince (que j’aurai d’ores et déjà dû avoir lu, je sais-je sais-je sais-je sais)

L’utilisation d’un D majuscule lorsque Madeline parle de ce Dehors, grande inconnue. L’idée me plaît.

J’écris ma chronique avec la bande-son de Vaiana. Ca me semble parfait !

Mon livre a une odeur nauséabonde. Impossible de vous la décrire, jamais je n’ai eu l’occasion d’une telle expérience olfactive. Mais vous avouerez que pour un livre neuf, c’est étrange non ? Toujours est-il que j’ai du lire avec les bras tendus au maximum, ce qui m’a valu une belle ride du lion à force de forcer sur mes yeux pour déchiffrer les phrases.

 

Quelques citations :

◊ Mais la différence entre le avoir et le voir, c’est un peu la même qu’entre rêver qu’on vole et voler. (Voler dans quel sens d’après vous ? A ma lecture, j’étais plutôt sur dérober, mais en le retapant, j’ai comme un doute là…)
◊ Je ne souffre pas, sauf du coeur, mais je n’en ai plus l’usage.

 


•Ma note : 14/20•

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Electra dit :

    Je découvre ton blog en passant sur celui de ma copine « Hop sous la couette » et je souris car en revenant de vacances, j’ai vu dans l’avion l’adaptation cinématographique de ce livre ! quelle surprise de le retrouver ici. J’ai un blog dédié aux livres (www.tombeeduciel.com) et un plus généraliste, j’ai publié mon avis sur le film sur celui-ci : http://www.theflyingelectra.com si tu es curieuse !
    Je n’ai pas lu le livre mais j’ai passé un bon moment devant mon petit écran !

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue sur mon blog alors ! Et merci pour la découverte des deux tiens ! Je n’ai pas vu Everything Everything à l’écran, mais je vais voir de ce pas ce que tu en dis !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s